CAMPUS

Un Vatélien concurrence Red Bull et Coca

Co-fondateur d'une boisson énergisante landaise distribuée aujourd’hui partout en France, Benoit Mollet raconte le pari fou de "Truc de fou".


Un Vatélien concurrence Red Bull et Coca

Benoit, Biarrot et père de 2 enfants, se voit comme un passionné par l’entreprenariat et les challenges, il s’informe en permanence sur les concepts, les idées et innovations qui viennent révolutionner nos manières de consommer.

De nature très "speed", il refuse l’échec, ce qui le pousse à tout donner dans le travail pour atteindre ses objectifs.

Après l’obtention d’un BTS en Commerce international et ayant déjà une âme d’entrepreneur, Benoit décide de poursuivre ses études à Vatel Bordeaux pour y acquérir une formation en gestion et management de la restauration.

Déjà avec des tonnes de projets en tête, dont celui de développer aux Etats-Unis un concept de Tourtières (le fameux gâteau Landais à base de pommes et d’Armagnac).

L’avenir en décide autrement puisque son stage de fin d’études aux Etats-Unis l’oriente vers la création de son propre restaurant, "Le Franchouillard" qu'il ouvre à Bordeaux en 2001.

Une enseigne qui allie cuisine régionale, ambiance conviviale dans un cadre chic et chaleureux. Une belle réussite. Mais Benoit décide de revendre 5 ans plus tard pour se lancer dans un nouveau challenge.

***

"Truc de Fou" :  son pari fou !  

  • L’image que dégagent les energy drinks.
  • Le lien avec les sports extrêmes et le dépassement de soi.
  • Le challenge de se positionner en concurrent direct de Red Bull et Monster...

C'est décidé, il change de métier et se lance dans la commercialisaton d'une boisson énergisante "Made in France". Une évidence pour le choix du nom du produit : "Un nom français sur un marché exclusivement anglophone, une expression très utilisée et surtout bien représentatif du combat à mener !" 

10 ans plus tard,"Truc de Fou" est distribué sur toute la France et connait aujourd’hui un franc succès  : produit N°2 du monde de la nuit et N°3 dans la grande distribution.

 

Et l’international ?

"Nous avons fait quelques pas mais nous préférons encore fournir plus d’efforts sur notre marché français". Benoit est conscient des investissements et du travail à venir. D’ici 5 ans, le marché devrait se stabiliser, et il a déjà quelques idées pour son chiffre d’affaires additionnel via d’autres produits.

S’il devait donner quelques conseils aux étudiants qui souhaiteraient comme lui monter leur propre structure : "Ne jamais se donner de limites, croire en soi et tout donner dans son travail pour atteindre ses objectifs, des éléments porteurs de réussite !".

VOTRE INTERLOCUTEUR
Contacter ce campus

Responsable des admissions
Carine Sauvey
4 Cours du Médoc
33070 Bordeaux - FR

Contacter ce campus
+33 (0)5 56 01 01 75
TROUVEZ VOTRE FORMATION

EN TROIS ÉTAPES
Quelques clics
suffisent !

MARCO POLO
Etudiants,
ouvrez-vous
à l’international

En savoir +
2e cycle spécialisation
Directeur d'hôtellerie internationale

En savoir +