CAMPUS

Voyage en Arménie

Arrivée deuxième au Marianne Müller Award, organisé dans le cadre de la 23e conférence Eurhodip, Auriane Oustlant revient sur son expérience.


Voyage en Arménie

1- Raconte-nous comment s’est passé le concours.

La composition des équipes se fait par tirage au sort. J’ai eu la chance de travailler avec Angela Darchinyan de l’Institut du Tourisme d’Arménie, et Miguel Sanz-Agero Luna de l’École Supérieure d’Hôtellerie à Séville (Espagne).

Notre challenge :

  • Nous mettre dans la peau d’assistants Ressources Humaines d’un Hôtel de 250 chambres confronté à un taux d’absentéisme et de turnover croissant chez les employés.
  • Trouver les solutions à apporter pour augmenter la motivation et la satisfaction des salariés, et ainsi, restaurer l’image de l’hôtel.

 

2- Comment avez-vous travaillé ensemble ?

Chacun a commencé par réfléchir de son côté à des pistes réponses. Nous les avons ensuite mises en communs et débattues, avant d’établir un plan d’action pour régler les problématiques posées.

Dans notre étude de cas, les enjeux multiples imposaient de changer plusieurs éléments dans la communication de l’organisation afin de recréer des pratiques vertueuses et des résultats positifs, c’est ce qu’on appelle les keystone habits.

Nous avons dû mobiliser notre esprit de synthèse, nos connaissances académiques, nos recherches avant de présenter notre projet en anglais au jury.

 

 3- Quel résultat a obtenu votre équipe ?

Nous sommes arrivés en deuxième position au concours, mais peu importe ce classement, visiter l’Arménie représente déjà une superbe récompense.

 

 4- Parle-nous de ton séjour à Yerevan ?

Je suis partie avec Monsieur Régis Glorieux, doyen et fondateur de Vatel Bordeaux, ainsi qu’avec les 8 autres étudiants nominés et leurs directeurs. Les organisateurs de l’événement, tous membres de l’école de Tourisme arménienne, nous ont très bien accueillis. Les Arméniens sont amicaux et toujours prêts à rendre service.

Yerevan est une ville foisonnante d’histoire. Nous avons visité le musée du Génocide arménien ainsi que le mémorial où nous avons déposé des fleurs. Nous avons aussi goûté différents vins locaux à la Winery d’Areni. J’espère vraiment avoir l’occasion d’y retourner un jour, et d’en apprendre plus sur ce pays.

 

 

5- Qu’est-ce que cette expérience t’a apporté ?

C’est une grande chance d’avoir participé à cette aventure humaine et professionnelle. J’ai découvert un pays, une culture, une région du monde que je ne connaissais pas. J’ai rencontré des gens des quatre coins de l’Europe qui m’ont tous enrichie de leurs expériences.

Je recommande à tout ceux qui en ont la possibilité d’aller découvrir cette magnifique partie du monde! 

 

À propos de la conférence Eurhodip 

Lire le témoignage d’Auriane Oustlant avant son départ.