CAMPUS

Hervé DE GOUVION SAINT CYR

Hervé DE GOUVION SAINT CYR

Présentation :

« L’hôtellerie est certes un univers très dur, mais il s’agit aussi d’un des rares secteurs où, à l’issue d’un travail bien mené le plaisir de faire plaisir et de se faire plaisir l’emporte sur tout le reste. »

Telle est la philosophie d’Hervé de Gouvion Saint Cyr, diplômé en 1995 de Vatel à Nîmes et depuis plus de 2 ans Directeur des sociétés Luxury Attitude et Customer Experience, après 7 années à la Direction commerciale de l’Hôtel Plaza Athénée de Paris.

Découvrez la Success Story d’un homme passionné dont les conseils valent de l’or.

 

Interview :

Quelle est votre fonction précise aujourd’hui, dans quel établissement, société, ville et pays ?

J’ai rejoint les sociétés Luxury Attitude et Customer Experience il y a deux ans et demi, après avoir suivi leurs différentes formations durant mes années à l’Hôtel Plaza Athénée de Paris.

Luxury Attitude et Customer Experience sont des sociétés de Conseil et de Formation créées par Erik Perey et Lionel Meyer. Notre vocation est de valoriser le Capital Humain des entreprises afin de faire de chaque contact du collaborateur avec un client une véritable expérience de service liée à la marque et source d’émotions positives, de souvenirs et de fidélisation.

Nous accompagnons depuis 16 années des grands noms de l’hôtellerie, comme 9 des 12 établissements reconnus « Palace », de belles marques issues des univers du retail du service comme Louis Vuitton mais aussi de service du domaine bancaire, automobile, aérien tels que Nespresso, HSBC, Audi, Air France.

Suite à l’acquisition en mai 2012 de Luxury Attitude et de Customer Expérience par le Groupe d’enseignement INSEEC, j’ai eu le plaisir d’en reprendre la direction, tout en continuant de profiter de la présence des deux co-fondateurs, Erik Perey et Lionel Meyer.

C’est ainsi que de grands projets de développement sont en route depuis la rentrée. Pour vous n’en citer qu’un, nous préparons actuellement l’ouverture de la Luxury Attitude Academy.

Cette nouvelle facette de Luxury Attitude proposera début 2013 à tout acteur de service d’univers différents de venir se former ensemble sur l’Art de Recevoir ou encore au Management de l’Excellence du Service.

En format « inter-entreprises », ces formations seront destinées particulièrement aux hôtels et restaurants.

 

Quelle formation aviez-vous suivie avant votre entrée à Vatel ?

Mon Bac ES et puis une tentative en fac de Droit.

 

Qu’est ce qui vous a donné envie d’intégrer Vatel ?

J’ai la chance d’avoir une grande sœur qui travaillait à l’Hôtel Lutetia dans ce beau quartier parisien de Saint Germain des Prés à l’époque où je m’interrogeais sur mon orientation.

Me connaissant bien, elle a senti que l’hôtellerie était un secteur où je me plairais. Aussi m’a-t-elle fait subtilement découvrir les coulisses du Lutetia. J’ai ainsi pu rencontrer les principaux acteurs de l’hôtel jusqu’à Monsieur de Margerie, son Directeur général. Ces rencontres et plus particulièrement mes derniers échanges avec Monsieur de Margerie m’ont définitivement convaincu de quitter la fac pour l’hôtellerie internationale et le tourisme. Vatel faisait partie de ses recommandations compte tenu de l’excellente formation des stagiaires qu’il avait eu le plaisir d’accueillir.

 

Qu’est-ce qui vous a marqué durant vos années de formation ? Une anecdote à nous raconter ?

Mes trois années chez Vatel et mes stages m’ont tous appris le travail d’équipe. Seul, on est peu de chose dans une cuisine, un restaurant ou une salle de banquet quand s’annonce un très gros service. La cohésion, les coups de main et l’organisation des tâches entre nous m’ont énormément servi par la suite. Les réveillons du nouvel an au restaurant Les Palmiers de l’Hôtel Vatel à Nîmes, je peux vous dire que c’était quelque chose !!

L’humilité dans la découverte d’un poste a été ma première arme pour savoir me faire accepter par les nouvelles équipes que j’intégrais en stage. Par la suite, mon plus grand plaisir a été de cultiver la relation avec mes clients, qu’il s’agisse de collègues d’autres services ou des clients finals dont j’avais à prendre soin. Cela m’a donné l’opportunité de commencer ma carrière professionnelle dans le commercial que je n’ai plus quitté depuis et qui, même aujourd’hui avec mes nouvelles fonctions, reste un plaisir de tous les instants.

 

Pourriez-vous citer le souvenir d’un fait ou d’une expérience, survenu au cours de votre formation Vatel (cours, pratique, stage…) et qui vous imprègne aujourd’hui encore dans votre vie professionnelle ?

J’ai connu de fameuses expériences au cours de  mes stages comme au Méridien Etoile, situé boulevard Gouvion Saint-Cyr, où la Responsable des stagiaires pensait que je me moquais d’elle et a commencé à s’énerver après m’avoir demandé trois fois mon nom et non pas l’adresse de l’hôtel.

J’ai eu aussi la chance pour mon stage de deuxième année de travailler à Malte dans un 5 étoiles sur l’île de Gozo. Ce que je n’avais pas prévu, c’était qu’en plein stage la nouvelle direction maltaise a décidé de la mise à pied de tous les étrangers travaillants à l’hôtel. J’ai été obligé de me battre énergiquement afin de me défendre puisqu’un renvoi de stage signifiait l’arrêt de mes études chez Vatel. D’ailleurs, j’ai obtenu gain de cause.

 

Quel a été, en bref, votre parcours depuis la fin de vos études à Vatel ?

J’ai été engagé à la fin de mon dernier stage par le Directeur Général de l’Hôtel Lutetia, Jean Marc de Margerie. J’ai débuté en tant que Maitre d’hôtel banquet puis j’en suis parti sept années plus tard après avoir grandi jusqu’au poste de Directeur commercial.

Un beau challenge s’est alors présenté à moi : le repositionnement de l’Hôtel Ambassador lequel bénéficiait en 2001 de gros travaux de décoration. Avec les équipes dont j’avais la charge, nous avons ainsi travaillé pendant tout le temps des aménagements à préparer la reconquête de nos clients.

J’ai ensuite eu l’opportunité de rejoindre la Direction commerciale de l’Hôtel Plaza Athénée de la Dorchester Collection, pour 7 années d’extraordinaires aventures humaines au contact de son Directeur Général, François Delahaye, et des 550 employés de l’hôtel.

 

Remarques / commentaires

Je souhaite à tous les étudiants des écoles Vatel de vivre le même bonheur et de faire des rencontres aussi passionnantes que celles que j’ai pu faire au cours de leur parcours professionnel.