CAMPUS

Maïté BERRIER CYBAL

Maïté BERRIER CYBAL

Allen & Overy, cabinet d'avocats international basé à Londres, compte plusieurs milliers d'avocats et plus de 40 bureaux dans le monde. Fin 2013, le cabinet parisien composé de 300 collaborateurs, choisit de recruter une Vatélienne pour repenser son bureau et son service client. Arrive Maïté Berrier Cybal, au poste de Directrice des services généraux. Telle Mary Poppins, elle transforme l’accueil en réception, créer un room service, recrute toute une équipe F&B, offre aux clients une prestation digne d’un hôtel 5 étoiles… Tous les secteurs sont séduits par les compétences des diplômés Vatel !

*** 

Racontez-nous le CV qui vous a fait être « chassée » par Allen & Overy

Je sors diplômée de Vatel en 2002 et pour des raisons familiales, je suis obligée de rester dans la région lyonnaise, au moment où j’avais, comme tous mes camarades, de grandes envies de carrière internationale. Vatel me conseille alors d’approcher la Maison Dansard qui recherchait une Commerciale. Je suis tout de suite engagée. Mon poste consiste à vendre et organiser des réceptions, aussi bien familiales que professionnelles, pour un des traiteurs les plus prestigieux de Bourgogne. J’y passe 2 années incroyables, à organiser toutes sortes d’événements, dans des lieux somptueux, incongrus, ou même parfois complètement inadaptés, mais l’expérience est très formatrice.

Je suis ensuite approchée par Georges Blanc pour un poste de Responsable des Evénements que j’occupe pendant deux ans et où je rencontre mon mari.  Nous partons ensuite tous les deux un an pour Bruxelles, où l’Hôtel de Luxe Amigo m’engage en qualité de Coordinatrice des Banquets. Retour ensuite en France, où je me retrouve de nouveau en charge de la partie traiteur pour la Tarte Tropézienne, où je m’amuse à découvrir les plus belles villas et yachts du vieux port. Georges Blanc est alors l’un de nos clients et demande à mon mari de reprendre la direction d’une de ses brasseries en difficulté à Lyon.

Me voilà de retour dans ma ville natale, où je trouve très vite un poste à l’Hôtel Cour des Loges. Je passe 3 ans entourées de collègues Vatéliens, sous la direction de Franck Sciessere, diplômé lui aussi de Vatel qui deviendra mon mentor. J’ai la chance là-bas d’obtenir une belle promotion en devenant Directrice adjointe de l’hôtel. Je m’occupe en plus du commercial, des ventes globales et j’assure la fonction de Duty Manager. Après 2 ans, je décide qu’il est temps pour moi de voler de mes propres ailes et je décide de chercher ma première direction d’hôtel.

Je suis alors recrutée pour prendre la direction d’un Relais et Châteaux en Champagne à Epernay. Là, l’expérience n’est pas très heureuse car je me retrouve complètement bridée par les propriétaires de l’hôtel et les relations n’ayant aucune chance de s’améliorer je pars après seulement 4 mois. Décision très lourde car je me retrouve donc de nouveau à la recherche d’un poste … sans back up ce pour la première fois, mais je rebondis : j’active alors de nouveau lréseau des Vatéliens et je me retrouve très vite avec de nombreuses propositions, dont plusieurs pour une direction d’hôtel. Au milieu de ces offres, je suis approchée par un chasseur de tête qui recherche pour un cabinet d’avocat un Directeur des services généraux, ayant un profil hôtelier.

 

Curieuse, vous acceptez un premier entretien, en quoi consiste le poste ?

A superviser de nombreux services, avec entre autres, la maintenance, la propreté, la réception, la restauration, les voyages, les achats, la reprographie, la sécurité, les événements internes, etc.  Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais je me laisse tenter et là je découvre lors de l’entretien un tout autre monde : une firme internationale qui, parce qu’elle regroupe certains des plus grands avocats de la place et reçoit les plus grands dirigeants d’entreprise, veut offrir à ses clients et ses collaborateurs le même confort et les mêmes prestations qu’un hôtel 5 étoiles.

Budget confortable, liberté d’action pour réorganiser les équipes dans cet objectif, salaire intéressant pour Paris finissent de me convaincre de ce nouveau challenge. J’occupe ce poste depuis novembre 2013. Mon quotidien ressemble à celui d’un directeur d’hôtel à une exception près : je m’assure que tout tourne rond, je travaille mon budget et mes achats mais je suis invisible du client.

Mon travail est apprécié pour deux raisons :

  • D’une part,  je ne dis jamais non au premier abord et j’essaie de toujours trouver une solution pour tout.
  • D’autre part, mes expériences passées dans des structures au budget limité m’ont appris à être très économe, ce qui est toujours apprécié par des dirigeants.

 

Quelles sont les actions que vous avez menées ?

J’ai d’abord complètement repensé l’accueil en le transformant en réception pour laquelle j’ai recruté une Chef de réception du Royal Monceau. J’ai ensuite créé un room service pour maximiser les services en salle : aujourd’hui nous proposons petits déjeuners, déjeuners, dîners servis directement dans les salles de réunions, ce qui est un gain de temps considérable. J’ai donc recruté un maître d’hôtel qui avait fait ses armes au Bristol et chez Guy Martin, ainsi que des chefs de rang pour le seconder afin d’apporter un service efficace, rapide et très élégant. Aujourd’hui je peux dire que nous avons un service en salle de très belle qualité. Il y a de très gros challenges encore à relever et je n’imagine pas partir sans être arrivée à mon but initial De plus j’ai ici un confort de travail que je n’avais jamais connu. Je pense cependant qu’un jour où l’autre l’hôtellerie me manquera vraiment et donc j’y retournerai peut-être.

 

Qu’est ce qui au moment de votre orientation vous a fait choisir l’hôtellerie et Vatel ?

A l’obtention de mon DUT Gestion Administrative et Commerciale à Lyon III, j’ai choisi de poursuivre mes études en me spécialisant dans le management hôtelier. Un ami était alors à Vatel en 1re année et m’a rassurée sur les frais d’études en m’expliquant comment il avait pu contracter un emprunt étudiant et comment les Vatéliens étaient embauchés directement après leur stage de fin d’études.

J’ai beaucoup aimé le côté très professionnalisant de la formation car après 2 ans d’Université j’aspirai vraiment à toucher du doigt le « vrai » monde du travail. Sortie d’un DUT de gestion, il me manquait l’application professionnelle que j’ai trouvée à Vatel car la plupart de nos professeurs étaient toujours en activité. Ils ont toujours été très transparents sur l’exigence du métier, ce qui était une excellente chose car ils étaient tous unanimes pour nous assurer que nous allions devoir faire nos preuves les premières années, alors que d’autres écoles ont bien trop tendance à vouloir faire croire qu’un jeune diplômé deviendra manager dès son premier emploi.

 

Quels sont les stages que vous aviez effectués et que vous avaient-ils apportés ?

J’ai choisi un stage de 1re année très ludique, ce qui était avec du recul une erreur stratégique, mais à l’époque du pur fun ! J’ai passé 4 mois en Relations Publiques et F&B au Sofitel Capsis à Rhodes, en Grèce. Malgré tout intéressant car j’ai pu parler anglais tous les jours, avec toutes sortes de nationalités et donc d’accents ce qui m’a bien fait progresser. Au niveau professionnel, premier pas dans la gestion des conflits. Finalement, une expérience à la fois plaisante et enrichissante.

Mon stage de dernière année quant à lui, a été ma première vraie expérience professionnelle et le premier pied dans mon futur métier, car je l’avais choisi avec sagesse. Je suis partie à l’Hôtel Bedford de Bruxelles, supervisé par une Vatélienne, le monde est petit ! Service conférences et banquets dans un hôtel de presque 20 salles dont un business centre de 2500 m². Très belle expérience, j’y ai beaucoup appris et j’ai été très bien managée par quelqu’un qui s’est appliqué à m’offrir une expérience sur mesure en fonction des objectifs que je m’étais fixés.

Focus
Vatel n’a jamais été aussi rock !

Vatel n’a jamais été aussi rock !

Ouvert depuis le 30 octobre vous trouverez au Hard Rock Café de Lyon : 2 Vatéliens propriétaires, 1 autre partenaire et même 2 étudiantes de MBA stagiaires.

En savoir +
JPO/SALONS VOTRE INTERLOCUTEUR
Contacter ce campus

Responsable des admissions
Lionel Demoment
8 rue Duhamel- BP 2013
69227 Lyon - FR

Contacter ce campus
+33 (0)4 78 38 42 93
TROUVEZ VOTRE FORMATION

EN TROIS ÉTAPES
Quelques clics
suffisent !

MARCO POLO
Etudiants,
ouvrez-vous
à l’international

En savoir +
2e cycle spécialisation
Directeur d'hôtellerie internationale

En savoir +