CAMPUS

Un réveillon rythmé par des défis inattendus

"T’as fait quoi toi pour les fêtes ?" "J’ai assuré le service du dîner d’un hôtel 4 étoiles le soir du 31 et j’ai recommencé pour le déjeuner du 1er de l’an." 3 étudiants témoignent de 2 jours de pratique professionnelle intenses.


Un réveillon rythmé par des défis inattendus

Etudiants en 3e année à Vatel Nîmes et donc  habitués à des heures de pratique professionnelle au sein des différents départements de l’Hôtel & Spa, Matteo, Kathleen & Sophie avouent avoir été tout de même étonnés des nombreux challenges qu’ils ont eu à relever lors du Réveillon de la Saint Sylvestre.

Surpris oui, mais surtout fiers et satisfaits d’avoir assuré les deux services de 720 couverts au total ! Ils nous racontent chacun quel défi insoupçonné s’est imposé à eux et l’enseignement qu’ils en ont retiré.

***

Matteo Cassulo : une endurance exceptionnelle à déployer

"Après une journée entière de mise en place du restaurant gastronomique et des 3 salles de réception de l’Hôtel & Spa Vatel de Nîmes, un service du soir à 350 couverts et un autre le lendemain midi de 370, je peux vous dire que le plus gros challenge à relever a été l’endurance.

Garder pendant toutes ces heures la même concentration et la même motivation n’est pas chose facile mais vous procure un sentiment de fierté inégalable. Tous les étudiants Vatel qui ont été affectés aux services du Réveillon de Nîmes, vous le diront : c’est une expérience unique et un bel argument à présenter en entretien d’embauche pour valoriser votre profil.

Le département F&B a été une révélation pour moi quand je suis entré en Bachelor Vatel. Il l’est encore davantage après cette expérience qui m’a encore fait progresser dans la pratique du management d’équipes."

 

Kathleen Fritz : un timing incompressible à respecter

Etudiants Vatel Reveillon 2016 Service Nimes"Minuit, les clients sont au fromage." C’est l’objectif que nous ont fixé nos professeurs au moment du brief d’avant service. Il nous fallait donc être rapide, efficace et surtout adopter une vision à long terme.

Par exemple :

  • La mise en place du 31 au soir devait être pensée en fonction des changements à opérer pour le service du lendemain.
  • Les premiers rangements devaient correspondre avec les heures de départ des DJ. Et des étudiants devaient surtout être disponibles à ce moment-là.
  • Les mets et les vins devaient être accordés et un minimum de passages devait être effectué pendant les shows des danseuses pour ne pas déranger les clients.

5,4,3,2,1… Bonne année ! Quand j’ai entendu le décompte et que je me suis aperçue que nous étions parfaitement dans les temps et même pour certains rangs en avance, je me suis dit que l’année 2016 commençait très bien."

 

Sophie Schmeltz : un management transversal à adopter

"Nommée Chef de Rang, je devais diriger les Commis de Salle. Habituée à diriger des classes inférieures de 1re et 2e année, j’ai été très perturbée de devoir manager cette fois-ci des étudiants de 3e année.

J’ai dû adopter un management transversal moins directif, tout en imposant mes choix. Un bel exercice car je ne doute pas que j’aurai à diriger des personnes plus âgées et plus expérimentées que moi tout au long de ma carrière."