CAMPUS

Préparer et réussir son année Marco Polo en Argentine

De sa candidature à la vie sur le campus de Vatel Buenos Aires, Léonard nous raconte sa 2e année en Amérique du Sud.


Préparer et réussir son année Marco Polo en Argentine

Nombreux sont les étudiants Vatel à vouloir partir effectuer leur 2e année en Marco Polo sur un autre campus.

Fort de bons résultats en 1re année, d’un niveau solide en espagnol et d’une motivation justifiée à l’égard du programme, la candidature de Léonard Cadier a été acceptée par la direction des études de Vatel Lyon.

De retour de Vatel Buenos Aires, il nous livre ses meilleurs conseils pour préparer et réussir pleinement une année Marco Polo.

***

Intégrer le programme

« C’est incontestable, les métiers de l’hôtellerie et du tourisme pour lesquels nous prépare Vatel sont destinés à être exercés partout dans le monde. J’ai donc orienté la lettre de motivation de ma candidature dans ce sens.

Mon objectif était de démontrer à mon école que j’avais conscience du défi à relever et des bénéfices que je pourrai retirer de cette expérience.

A savoir :

  • pratiquer l’espagnol à la fois en cours et dans la vie de tous les jours,
  • découvrir la culture latine,
  • enrichir mon CV d’une expérience longue à l’international,
  • me familiariser avec un autre style de management,
  • mieux comprendre les attentes de la clientèle hispanophone,
  • me préparer au management d’équipes de diverses nationalités »

 

Préparer son année sur le campus

« Entrer en Argentine est relativement simple pour les étudiants. Il faut simplement penser à prendre les papiers nécessaires (passeport, casier judiciaire, acte de naissance) et le visa nous est délivré sur place.

Ce qui est important à prévoir en revanche c’est le taux de change en Argentine. Un taux parallèle existe dans la rue, bien plus élevé que le taux officiel. Il est donc conseillé de partir avec des réserves d’euros ou dollars en liquide pour les changer en pesos une fois là-bas.

Pour le voyage, les prix sont très variables et peuvent passer du simple au double. Il est donc préférable de réserver l’aller et le retour en même temps. Donc, de décider avant le départ si l’on souhaite effectuer le stage de 2e année dans le pays.

Vatel Buenos Aires m’a donné de nombreuses informations sur le pays et le campus pour m’aider à préparer mon année.  Par exemple, il m’a été conseillé d’attendre d’être sur place pour choisir mon logement et éviter les mauvaises surprises. J’ai passé 3 nuits en auberge de jeunesse mais j’ai trouvé en 2 jours seulement un studio et n’ai rencontré aucun problème avec le propriétaire.

Deux jours plus tard, je suis allé à l’école me présenter, récupérer mon emploi du temps et rencontrer la direction. Tout le monde m’a très gentiment accueilli. »

 

Une formation Vatel analogue dans un contexte culturel différent

Buenos Aires« En 2e année, que l’on soit dans son école d’origine ou sur un autre campus Vatel, seul l’environnement change. En cours théoriques par exemple, j’ai étudié le droit hôtelier et la gestion comme mes camarades de Lyon, mais appliqués à l’Argentine.

J’avais des cours le matin et d’autres le soir avec deux classes différentes, donc  tout le bénéfice de m’enrichir d’encore plus de rencontres !

L’ambiance sur le campus est excellente et l’équipe Vatel très à l’écoute. Des professeurs à l’équipe administrative, tous sont présents pour répondre à nos questions et même en français si l’on en ressent le besoin. Une personne responsable des étudiants Marco Polo nous est d’ailleurs présentée à notre arrivée.

A vrai dire, je me suis senti tellement bien encadré et prêt à être écouté, que je n’ai pas eu de question à poser.

J’ai ainsi pu, en toute sécurité, m’immerger complétement dans le pays et acquérir par moi-même les bonnes habitudes à prendre dans les rues de Buenos Aires. A savoir, être très prudent et discret car de jour comme de nuit les vols dans la rue sont assez courants.

A côté de cela, j’ai pu profiter de moyens de transports très peu chers et de tous les avantages d’être dans la plus grande ville étudiante d’Amérique Latine. La vie estudiantine est très vivante de jour comme de nuit, les rencontres avec des jeunes de toutes les nationalités très faciles et les loisirs très variés : spectacles, expositions, festivals, etc.

Je reviendrai avec grand plaisir en Argentine mais aussi et surtout pour visiter le pays et l’Amérique du Sud plus en profondeur. C’est une terre riche d’endroits exceptionnels à découvrir. »

Vous souhaitez poser d’autres questions à Léonard sur son expérience en Marco Polo ? Contactez-le par mail à l’adresse suivante : l.cadier@vatel.fr Il se fera un plaisir de vous répondre 

*** 

Les plus belles photos souvenirs de Léonard