CAMPUS

Vincent ASCARAT

Vincent ASCARAT

PRÉSENTATION :

En mai 2013, Vincent Ascarat sort Major de Promotion du Postgraduate Degree in International Hotel Management de Vatel Bordeaux et nous confie ses projets dans l’interview des Majors : « J’ai eu la chance d’effectuer un stage d'un an au sein du département RH du Grand Hôtel de Bordeaux & Spa qui a pu confirmer mon choix d’orientation. Mes projets à court terme sont donc de trouver un poste dans cette filière… »

Aussitôt dit, aussitôt fait ! Vincent travaille depuis septembre 2013 au service Ressources Humaines du 4 étoiles Riviera Marriott Hôtel La Porte de Monaco. Après l’interview de l’étudiant major, voici celle du Vatélien épanoui ! 


INTERVIEW :

Vincent pouvez-vous nous parler de l’établissement dans lequel vous travaillez ?

Le Riviera Marriott Hôtel La Porte de Monaco est situé à l’entrée de la principauté de Monaco. Pour vous présenter brièvement l’hôtel, il s’agit d’un établissement 4 étoiles avec 186 chambres et suites, 8 salles de séminaire et réception, une Brasserie, un Bar, un Fitness.

L’hôtel est composé de 4 grands départements que sont l’hébergement, la restauration, le commercial et l’administration/direction. Nous sommes en moyenne 100 employés à l’année et jusqu’à 120 personnes en haute saison. A cela s’ajoute les extras, et les étudiants que nous accueillons en formation.

 

Quel est votre poste ? En quoi il consiste ?

J’occupe actuellement un poste d’Assistant RH au sein de l’hôtel. Ma mission est de suivre la vie et l’évolution des salariés au sein de l’hôtel, depuis leur entrée jusqu’à leur sortie de l’entreprise.

- Je suis en charge du recrutement et du sourcing, mais aussi des entretiens d’embauche.

- Je m’occupe de l'intégration des nouveaux arrivants, via les journées d'intégration et des "séjours découvertes" de l'hôtel.

- J’organise également la formation de l’ensemble des salariés, CDD et stagiaires compris, via des formations en externe ou des formations internes à la chaîne Marriott.

- Je gère aussi les relations sociales de l’entreprise, que ce soit avec la médecine du travail, l’inspection du travail, le comité d’entreprise, les délégués du personnel, membres CHSCT, délégués syndicaux, etc.

- Je prépare de nombreux événements en interne pour les salariés. L'arbre de Noël,  la soirée du personnel, la célébration de l’anniversaire de chacun, La Semaine des Associés (une semaine d’ activités, de repas, d’animations proposés), etc.

- Dans mon quotidien, il y a aussi la gestion administrative du personnel, la gestion de la paie et parfois de la discipline.

 

Pourquoi avoir décidé de faire vos études à Vatel ?

En saison, je travaillais dans un hôtel à Biarritz, c’est ce qui m’a donné je crois, le goût pour ce monde. Donc à la fin de ma licence j’ai souhaité orienter mon parcours vers l’hôtellerie.

Ce qui m’a poussé à intégrer Vatel, c’est le fait que la formation théorique soit alliée à beaucoup de formation pratique, concrète en entreprise. Se forger une expérience sur le terrain est aujourd’hui devenu quasiment, sinon totalement indispensable pour décrocher un poste à la sortie des études.

Je crois qu’aujourd’hui les entreprises donnent autant d’importance, sinon plus, à l’expérience qu’au diplôme. En définitive,  l’avantage majeur de Vatel est de pouvoir offrir les deux.

 

Qu’est-ce qui vous a marqué durant vos années de formation ? Une anecdote à nous raconter?

Lorsque j’ai choisi de rentrer dans une école de commerce, ma plus grande crainte était de tomber dans une école où le maître mot était : la dictature de la compétition. Au contraire, ce qui m’a le plus marqué à Vatel Bordeaux, c’est le côté très humain de l’école. J’ai eu la chance de rencontrer des personnes incroyables, que ce soit au niveau de l’équipe pédagogique aussi bien que de l’encadrement. Je garde de très beaux souvenirs avec les personnes de ma promotion.

 

Pourriez-vous nous citer le souvenir d’un fait ou d’une expérience, survenu au cours de votre formation (cours, pratique, stage) et qui vous a particulièrement marqué ?

Si je ne devais en citer qu’un, je pense que ce serait le soir du baptême de promotion, à la fin de ma 5e année. A ce moment-là, on prend conscience que pour la plupart d’entre nous les études sont finies, que l’on va entrer dans la vie active, chacun dans sa voie, partout en France, partout dans le monde… On se sépare donc avec des souvenirs extraordinaires et également avec la promesse certaine de se revoir un jour.