CARRIÈRES

Jenny FOURNIER

Jenny FOURNIER

Valaisanne, s’est tout naturellement que Jenny Fournier choisit l’école Vatel de Martigny implantée dans le Valais Suisse pour ses études en Management hôtelier. Elle y entre en 2010 et en sort diplômée en 2013 avec une opportunité à saisir : à la fin de son stage de 2e année, le Directeur de l’Hôtel Viewpoint Lodge & Fine Cuisine de Myanmar lui à proposé de l’embaucher comme Resident Manager à l’obtention de son Bachelor… Sa réponse dans sa Success Story ! 

Jenny, qu’est ce qui vous a fait choisir l’école Vatel de Martigny en Suisse ?

Choisir une bonne école hôtelière en Suisse c’est un peu comme choisir un beau Palace à Paris : il y en a tellement qui jouissent d’une bonne réputation que le plus difficile est en fait de choisir. Vatel a été une merveilleuse découverte et un très bon choix. L’école de Martigny venait d’ouvrir quand j’ai du choisir. Etant Valaisanne, elle était idéalement placée. Son programme m’a immédiatement plu. Grâce à la dimension mondiale du réseau des campus Vatel je réussissais à trouver une école internationale juste à côté de chez moi. J’ai adoré sa diversité et son esprit : de la théorie, de la pratique, des stages, à mon avis la meilleure façon d’apprendre. Et comme je revenais d’un séjour au Canada, l’enseignement en langue anglaise m’allait parfaitement.

 

Quelle image garderez-vous de Vatel Switzerland ?

Celle d’un arc-en-ciel de toutes les couleurs ! J’ai eu la chance de rencontrer des professeurs et étudiants venus du monde entier. De découvrir tous les départements d’un hôtel avant même mon premier stage grâce à l’Hôtel Vatel implanté directement sur place. Il n’y avait jamais de routine, toujours pleins d’évènements comme des conférences, banquets, mariages, etc. Ce qui est vraiment un atout formidable pour cette école.

Je garde d’excellents souvenirs de mes stages à Gstaad et Singapour. Avoir eu la chance de travailler dans des hôtels prestigieux est un honneur. Grâce à Vatel qui nous apprend à accomplir les bons gestes, nous sommes intégrés et reconnus dès nos premiers jours de stages.

 

Comment êtes vous arrivée à ce poste en Birmanie ?  

C’est ici que j’ai effectué mon stage de 2e année. L’hôtel m’a vraiment plu. J’y ai appris beaucoup de choses et mon directeur m’a proposé de revenir une fois mon Bachelor obtenu. Une opportunité que j’ai immédiatement saisie. Depuis, j’ai acquis davantage de responsabilités et continue de gagner en expérience.

 

Que faites-vous exactement ?

Mes missions principales reposent sur une forte implication dans les relations publiques de l’hôtel. Le fait de parler plusieurs langues est un fort atout. Il me permet d’être à l’écoute des clients, pour répondre au mieux à leurs attentes.

Afin de développer et maintenir nos standards, il me faut former du personnel compétant, avoir un contrôle rigoureux et être constamment à la recherche d’idées. Ce qui me demande beaucoup d’investissement personnel et de flexibilité.

 

Dites nous en un peu plus sur votre l’hôtel…

L’hôtel est composé de 20 luxueux «Cottage Suites», respectueux de l’environnement, tous construits selon les techniques locales traditionnelles sur pilotis pour les voyageurs modernes, principalement de l'Ouest pour le moment. Confort et simplicité se rencontrent pour permettre à l'invité une expérience unique dans ce village typique près du lac Inlé. Le Lodge où je vais travailler donne la possibilité à ses clients de découvrir la région grâce à l'organisation de pirogues, des visites culturelles et écologiques de la région.

 

La Birmanie : une terre d’opportunités pour un Vatélien ?

L’hôtellerie est en plein essor ici. Le Myanmar étant devenu une destination à la mode, elle s’est développée à une vitesse incroyable. Le paysage change vite, malgré le manque de structures. On a quelques fois des surprises, mais il faut être très patient. Je trouve génial d’y être maintenant. C’est vraiment très intéressant. Comme la clientèle est en majorité occidentale, c’est très enrichissant d’être la médiatrice entre mes clients et l’hôtel. J’ai un grand intérêt pour la culture locale, je suis actuellement en train d’apprendre le birman. J’espère qu’ils sauront garder leur valeur, leur sourire incroyable, tout en s’adaptant à ce monde nouveau.

 

Vous souhaitez rester encore longtemps ici ?

Pour l’instant je souhaiterais continuer à acquérir encore plus d’expérience. J’ai déjà beaucoup de responsabilités et j’aimerais continuer dans cette voie qui me plait énormément. Je souhaiterais ouvrir une Lodge plus tard, c’est un grand investissement personnel et j’aimerais me préparer au mieux. 

 

Un message à faire passer, Jenny ?

Je profite de ce témoignage pour remercier tout ceux qui par leur sourire, leurs conseils, m’ont permis d’arriver jusque là. Nous avons tous à un moment donné une chance qui s’offre à nous. Il faut juste la reconnaître et savoir la saisir.

 

 

FOCUS
Les caméras de France 3 enquêtent à Vatel
Les caméras de France 3 enquêtent à Vatel

Quel est donc le secret de la réussite de Vatel, sacrée "Best Hospitality Management School" aux Worldwide Hospitality Awards ? Investigation de 2 journalistes de France Télévision

En savoir +
Vatel sacrée
Vatel sacrée "Meilleure Ecole Hôtelière" aux Hospitality Awards

Les plus hauts représentants de l'hôtellerie internationale décernent à Vatel l’Hospitality Award de la Meilleure Ecole. C'est la reconnaissance de toute une profession

En savoir +
Vatel n’a jamais été aussi rock !
Vatel n’a jamais été aussi rock !

Ouvert depuis le 30 octobre vous trouverez au Hard Rock Café de Lyon : 2 Vatéliens propriétaires, 1 autre partenaire et même 2 étudiantes de MBA stagiaires.

En savoir +
REVIVEZ LE LIVE DE VATEL SUR CAMPUS CHANNEL :


TROUVEZ VOTRE FORMATION

EN TROIS ÉTAPES
Quelques clics
suffisent !

MARCO POLO
Etudiants,
ouvrez-vous
à l’international

En savoir +
2e cycle spécialisation
Directeur d'hôtellerie internationale

En savoir +