SALLE DE PRESSE

Nicolas TESSIER

Nicolas TESSIER

L’ouverture de l’hôtel The Peninsula Paris ? Un véritable évenement: des travaux pharaoniques qui ont nécessité la présence de plus de 900 ouvriers sur site, 200 chambres luxueuses dont 34 suites, 6 points de ventes restauration, un spa de 1800 m2, une piscine de 20 mètres, une flotte de véhicules à disposition des clients… L’hôtellerie de luxe parisienne dans ce qu’elle offre de plus beau, une véritable « ville dans la ville » composée de 600 collaborateurs, soigneusement recrutés par Nicolas Tessier, diplômé de Vatel en 2005 et embauché en février 2014 au service Ressources Humaines de l’Hôtel.

 ***

Le premier palais européen de l'enseigne hongkongaise Peninsula a ouvert à Paris le 1er août 2014. Vous y avez été embauché en février comme Assistant du Directeur des Ressources Humaines. Comment avez-vous obtenu ce poste ?

Cela fait maintenant 4 ans que le nom de l’hôtel The Peninsula Paris se murmurait dans les couloirs des établissements hôteliers parisiens. J’ai guetté avec beaucoup d’impatience son ouverture, lu un grand nombre d’articles de presse sur le groupe et le projet d’ouverture à Paris et j’ai compris que je partageais les valeurs que le groupe Peninsula défend. Les notions de respect, de générosité, d’humilité et de bien être des collaborateurs sont autant de forces qui m’ont donné un jour envie de m’orienter vers les Ressources Humaines. J’ai donc sans hésitation envoyé ma candidature à Sylvie Quintin (Directrice des Ressources Humaines) qui m’a donné la chance de pouvoir mettre en avant ma passion pour l’hôtellerie et mon goût pour les Ressources Humaines lors d’un premier entretien. J’ai ensuite eu l’opportunité de rencontrer Nicolas Béliard (Directeur Général). Ces entretiens m’ont confirmé à quel point les valeurs humaines sont importantes pour Peninsula et j’ai fait part de ma motivation et de mon engouement pour participer à cette aventure. Je les remercie sincèrement pour leur confiance et l’opportunité qu’ils m’ont données de continuer à me développer dans ce poste.

 

Comment préparez-vous l’ouverture de cet hôtel d’exception ?

L’ouverture d’un établissement tel que l’hôtel The Peninsula Paris est une aventure extraordinaire. Nous partons tous d’une page blanche et avons l’envie de réussir dans tous les domaines. Pour ce faire, nous privilégions le partage d’idées et d’expériences de chacun pour en tirer le meilleur. Nous n’oublions pas l’essence même de notre cœur de métier : l’envie de faire plaisir. J’espère que les personnes qui ont participé aux différents événements que nous avons menés l’ont ressenti.

Aujourd’hui nos priorités en Ressources Humaines sont la finalisation du recrutement (520 personnes pour l’ouverture de l’hôtel, pour ensuite atteindre les 600 collaborateurs dans quelques mois), ainsi que l’intégration et l’accompagnement des collaborateurs. Nous allons à la rencontre des professionnels et étudiants en participant aux forums de recrutement, ou en effectuant des présentations dans les écoles. A chaque événement, nous observons les sourires sur les visages des candidats, une réelle envie de rejoindre nos équipes et c’est la plus belle des récompenses que nous puissions avoir.

 

Pourriez-vous nous présenter les hôtels Peninsula en quelques chiffres ?

The HongKong and Shanghai Hotels Limited, qui possède la marque The Peninsula Hotels, est un groupe familial dirigé par Sir Michael Kadoorie. Très implanté en Asie avec 6 établissements, mais également aux Etats-Unis avec 3 établissements, le groupe fait son entrée en Europe, à Paris, avec l’ouverture de son 10e hôtel, le 1er août 2014. Cet établissement, qui définit de nouveaux standards en matière de design, de luxe et de confort, marque une nouvelle étape dans le parcours d’excellence de la marque, en conférant à la Ville Lumière un niveau de distinction sans précédent.

 

Vous avez travaillé auparavant 8 ans à l’hôtel Le Meurice. A quels postes ? Comment avez-vous évolué dans la hiérarchie ?

Mon expérience à l’hôtel Le Meurice a été incroyable. Dorchester Collection a su m’accompagner tout au long de ma carrière dans cet hôtel et m’a ainsi permis d’occuper successivement 4 postes.

J’ai d’abord intégré cet hôtel en qualité d’Assistant Ressources Humaines en charge de la paie pendant 3 ans. Puis, j’ai occupé le poste de Responsable Paie pendant 2 ans avant de devenir Coordinateur Ressources Humaines (en charge des Instances Représentatives du Personnel) et enfin Adjoint DRH. A chaque évolution, l’hôtel Le Meurice m’a donné les formations nécessaires pour occuper ces postes et comprendre les enjeux. Le parcours de formation de Dorchester Collection est évolutif. Plus vous avancez dans votre carrière et plus ils vous délivrent des formations avec des notions accrues de management. Le Meurice est un hôtel dans lequel je me suis totalement épanoui. Je suis très reconnaissant des opportunités qui m’ont été données par la Direction de cet hôtel.

 

Pourquoi avoir choisi Vatel et quels souvenirs en gardez-vous ? En quoi l’enseignement Vatel (théorie, pratique, stages) a-t-il su répondre à vos besoins et attentes ?

C’est à l’âge de 16 ans que j’ai découvert à travers des « jobs d’été », l’hôtellerie-restauration. J’ai commencé par du service petit-déjeuner, la réception et le nettoyage des chambres, puis je me suis intéressé aux différents métiers qu’offrait ce secteur d’activité. C’est sur ma dernière année de lycée que j’ai abandonné mon désir de faire du droit pour m’orienter vers l’hôtellerie. J’ai recherché une école qui me donnerait aussi bien un savoir théorique que pratique. Vatel répondait à cette attente. C’était pour moi essentiel de confronter ce que nous apprenions en cours à la réalité du terrain. J’ai donc déposé mon dossier sans avoir à ce moment-là, une idée précise du poste que je souhaitais occuper à la fin de mes études.

Je me souviens que sur ma première année d’étude, j’ai effectué mon stage au Room Service du Plaza Athénée.C’était la confirmation que l’hôtellerie de luxe était définitivement le milieu dans lequel je voulais évoluer. J’y ai vu de la rigueur, de l’innovation et l’envie de se surpasser pour rendre les séjours des clients inoubliables. Puis, la seconde année, j’ai effectué mon stage à la réception de l’hôtel Scribe. C’est à la fin de ce stage que j’ai eu l’envie de m’orienter vers les Ressources Humaines. Je souhaitais continuer d’évoluer dans l’hôtellerie de luxe mais également construire des relations plus durables avec les salariés que celles que nous pouvons avoir avec les clients. J’avais envie de participer à un vrai suivi de carrière des collaborateurs. C’est lors de mon stage de fin d’étude au sein de l’équipe des Ressources Humaines du Park Hyatt Paris Vendôme, que j’ai définitivement validé mon choix de carrière.

Vatel m’a permis de me construire petit à petit. Les cours menés par des professionnels et la qualité des stages effectués dans de très belles maisons sont les forces de cette école.

 

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants Vatel qui souhaitent s’orienter dans les Ressources Humaines ? 

On choisit de s’orienter vers les Ressources Humaines avant tout par désir. Que ce soit de la formation, du recrutement, du droit social… l’envie d’accompagner les collaborateurs au quotidien et de les aider à s’épanouir dans le poste qu’ils occupent doit être la première des motivations.

J’ai conscience que mon parcours m’a aidé à vite évoluer. Le fait d’avoir travaillé parmi les équipes opérationnelles pendant mes stages m’a ouvert les yeux sur la réalité du terrain, et permis de découvrir avec plus de facilité quelles sont les attentes et besoins des salariés. Si j’avais à donner des conseils pour évoluer au sein des Ressources Humaines je dirais qu’il  faut avoir un bon relationnel, savoir manager les personnes entre elles, fédérer les différentes parties et gérer les antagonismes. Sur le terrain, il faut savoir anticiper les problèmes, être à l'écoute, organisé, ouvert, intuitif, faire face à l’imprévu et savoir être conciliant tout en étant ferme selon les situations.