SALLE DE PRESSE

Virginie VAILLANT

Virginie VAILLANT

NOMINATION VATELIEN : après 3 années passées au Dorchester, Virginie Vaillant a été recrutée comme Responsable Communication et Relations Publiques du Four Seasons Hotel Marrakech.

***

Big Ben, La City, Tower Bridge, les bus à étages et les cabines de téléphones rouges, il y en a des choses qui nous font penser à la capitale anglaise. C’est justement à Londres, dans l’un des hôtels les plus mythiques de la ville, The Dorchester 5*, que nous emmène la Success Story de Virginie Vaillant, diplômée Vatel à Lyon puis Los Angeles en 2011. Elle est depuis plus de 2 ans Responsable Evénementiel et Réservations du célébrissime restaurant Alain Ducasse at the Dorchester. 

 

Virginie, c’est le juste équilibre entre la théorie et la pratique qui vous a séduit à Vatel. Racontez-nous pourquoi. Qu’est ce que cela vous a apporté ?

Après un bac général je ne m’imaginais plus du tout poursuivre des études avec un programme très académique. J’avais besoin d’une formation plus concrète. Le programme en deux temps théorie/pratique de Vatel m’a tout de suite séduite. Le jour où je suis venue aux portes ouvertes je me suis vraiment sentie dans mon élément. Je faisais déjà des extras avec un traiteur dans ma région et j’adorais sincèrement le fait de participer à la bonne organisation et au bon déroulement des différents événements auxquels nous participions comme les mariages, anniversaires ou autres.

Mes 3 années à Vatel Lyon m’ont beaucoup appris, surtout d’un point de vue humain. J’ai rencontré des personnes extraordinaires - à l’école ou pendant mes stages- et la plupart de ces personnes font toujours parties de ma vie. Je me souviens plus particulièrement des semaines de pratique où nous travaillions de longues journées mais toujours dans une ambiance de folie! La philosophie de l’école me convenait parfaitement et encore aujourd’hui je reste persuadée que pour manager certaines personnes nous devons avoir expérimenté ce qu’elles vivent au quotidien.

 

Pour leur 1er stage, les étudiants Vatel partent en France et ensuite en 2e année à l’international. Où êtes-vous parti et à quel poste ?

Et en plus au fur et à mesure de mes stages j’ai « gagné » des étoiles…

Je suis partie en 1re année dans le Var, à lHôtel Les Moulins de Paillas 3* à la Croix-Valmer, départements « Services – Réception ». En 2e année, j’ai rejoint le service F&B du Lindos Mare 4* à Rhodes en Grèce et en 3e année j’étais l’Assistante de deux Responsables Opérationnel Groupes & Evénements du Majestic 5* à Cannes.

J’ai ensuite pris la décision de compléter mon Bacherlor’s Degree par un MBA à Vatel Los Angeles où pendant 1 an j’ai alterné cours théoriques à l’école et poste au sein de l’équipe de management du service restauration du Sofitel Los Angeles. Cette année supplémentaire à l’internationale était pour moi un choix très important car je souhaitais améliorer mon anglais et donner une dimension encore plus internationale à mon CV.

 

Comment se poursuit votre histoire ?

Je suis rentrée de Los Angeles très exigeante quant à l’emploi que je voulais obtenir. Cette même exigence m’a permis d’être embauchée à Paris comme Assistante du Responsable Banquets de l’Hôtel Hilton Courcelles 4*. Mais je n’étais pas encore tout à fait satisfaite…  

C’est là qu’entre en scène le réseau des Vateliens. J’ai rencontré l’un des contacts d’un ami diplômé aussi de Vatel qui travaillait pour Alain Ducasse Entreprise. Cette personne a ensuite envoyé mon CV au siège qui m’a contacté pour des entretiens.

J’ai donc pris mon billet pour Londres où j’ai passé plusieurs entretiens avant d’apprendre quelques jours plus tard que j’étais embauchée au poste que je convoitais. Je pense que ce qui a fait la différence ce sont mes expériences à la fois terrain et bureau. Quand j’ai terminé mes études Vatel, j’avais déjà une solide expérience du monde professionnelle à revendiquer grâce à mes stages et cours de pratique à l’école mais j’étais bien la seule ! Beaucoup d’autres personnes autour de moi avaient obtenu une Licence sans ne jamais avoir eu d’expériences professionnelles ce qui n’est pas rassurant pour un employeur. 

La moyenne d’âge des équipes de management au restaurant Alain Ducasse est de 30 ans. Cela vient du fait qu’Alain Ducasse Entreprise a compris l’intérêt d’embaucher des personnes jeunes et de les former directement sur le terrain le plus tôt possible. C’est le même état d’esprit qu’à Vatel où nous commençons dés le premier mois la pratique professionnelle dans les structures d’application de l’école.

Les débuts à ce poste ont été difficiles mais je suis tout de suite tombée sous le charme des lieux et j’ai très vite été acceptée par les équipes.

 

Parlez-nous justement de ces lieux et des équipes que vous côtoyez ?

« Alain Ducasse at The Dorchester » est un restaurant 3 étoiles Michelin au sein du légendaire hôtel The Dorchester. Alain Ducasse est l'un des chefs plus reconnus au monde à la tête de trois restaurants triplement étoilés à Monaco, Paris et Londres. Connu non seulement pour sa cuisine française incomparable, il a également développé des concepts de restauration innovants, reflets d’influences internationales. Cuisinier-créateur, il manage les équipes et il  est la source d’inspiration essentielle des recettes, de l’atmosphère, du design, de l’organisation de la cuisine et des arts de la table.

Nous avons une équipe de 45-50 personnes dédiée uniquement au restaurant.  J’ai la chance de superviser une petite équipe de 5 personnes : 3 personnes qui s’occupent des réservations et 2 hôtesses qui travaillent à plein temps. Nous répondons quotidiennement à l’ensemble des demandes des clients, qu’elles soient individuelles ou pour des groupes. Nous avons 3 espaces privés au restaurant ou nous pouvons accueillir jusqu’à 30 personnes.

« L’expérience du restaurant » commence par la réservation et en cela nous essayons de pousser le détail à son maximum. Nous sommes ici pour prendre soin de tous nos clients (service personnalisé au maximum) et nous devons faire en sorte qu’ils arrivent au restaurant avec déjà une excellente image du service qu’ils vont recevoir.

Je m’occupe également de la relation avec certains de nos partenaires (concierges privés, concierges d’hôtel, commerciaux de l’hôtel, etc.). Je dois faire en sorte de pérenniser ces partenariats et de les rendre les plus intéressants possibles afin d’atteindre les objectifs du restaurant.

Enfin, je participe avec mes collègues à l’élaboration de la stratégie du restaurant. Nous travaillons tous ensemble afin d’allier les connaissances de chacun. La dynamique de l’équipe est extraordinaire et je crois sincèrement que c’est grâce à une passion commune que nous partageons.

 

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants Vatel qui souhaitent eux aussi partir travailler à Londres ?

L’environnement de Londres est très compétitif et le réseau professionnel est essentiel. Il faut être curieux, partir à la découverte des nombreux restaurants et hôtels qui ouvrent chaque mois. C’est un marché très dynamique et il faut vraiment s’intéresser aux tendances du moment. Au restaurant nous essayons en permanence de nous remettre en question, d’essayer d’améliorer l’expérience client.

 

Merci beaucoup Virginie pour cette belle analyse. Afin de clore en beauté votre témoignage, pouvez-vous nous donner un aperçu de vos perspectives d’avenir ?

Je souhaite continuer à évoluer au sein de la compagnie : mon poste s’est déjà bien développé depuis mon arrivée et je sais que j’ai encore beaucoup de possibilité d’évolutions. Je travaille de plus en plus avec la Directrice de la communication et du Marketing et nous essayons de développer les activités commerciales du restaurant ensemble. J’espère pouvoir très prochainement participer à de nouveaux projets au sein du groupe. Je n’ai jamais fait d’ouverture auparavant et ce serait un nouveau challenge très intéressant.