Uncover your potential
Brochure Brochure Contact Contact OPEN DAYS OPEN DAYS EDU. FAIRS EDU. FAIRS
[Covid 19 - Nos étudiants en parlent] Le quotitien de Rida, étudiante Vatel 5ème année  - Vatel

[Covid 19 - Nos étudiants en parlent] Le quotitien de Rida, étudiante Vatel 5ème année

Rida nous raconte son quotidien à l'école depuis la reprise de septembre.

Return

D’abord, la surprise

« Dès lundi et jusqu’à nouvel ordre, les crèches, les écoles, les collèges, les lycées et les universités seront fermées ».  Cette phrase prononcée par le Président de la République le 12 mars dernier a laissé de nombreux étudiants en France tant déconcertés qu’agréablement surpris. En effet, nous ne nous rendions pas compte sur le moment de l’ampleur de ce qui se déroulait dans notre pays et la fermeture de notre école Vatel résonnait dans nos esprits comme deux semaines de vacances à venir !

Puis, la prise de conscience

Inutile de vous dire que les pendules furent vite remises à l’heure. En quelques jours, nos cours étaient réorganisés au format digital et, plus le temps passait, plus j’attendais avec impatience un retour à la normale, à revenir assister aux cours en présentiel. En effet, dans une école de management hôtelier, le contact humain fait partie de notre quotidien et il est difficile de s’en passer durant plusieurs mois.

Et enfin, le retour au présentiel

Ainsi, le 7 septembre 2020, c’est avec grand plaisir que je retournais sur les bancs de l’école avec l’ensemble de mes camarades et professeurs pour intégrer la 5e et dernière année de mes études à Vatel. La pandémie de Covid-19 n’étant toujours pas maîtrisée, c’est en respectant les mesures imposées par le gouvernement que l’école a rouvert et a pu nous accueillir.

 Quelles mesures ont été mises en place ?

Tout d’abord, la direction des études nous a conseillé de prendre notre température tous les matins et de rester chez nous au moindre signe de fièvre ou à l'apparition du moindre symptôme. J'ai donc acheté un thermomètre et si, je l'avoue, la prise de température quotidienne ne fait pas toujours partie de ma routine matinale, nous sommes néanmoins tous très responsables et respectueux des procédures en place. Dès le moindre signe de la maladie, nous restons chez nous. 

A notre arrivée à l’école, nous devons conserver notre masque et nous désinfecter les mains grâce à l’une des nombreuses bornes contenant du gel hydro alcoolique. Conserver le masque durant une journée entière s’avère difficile. Après 6 heures d’analyse financière, notre cerveau a besoin de beaucoup d’oxygène. C’est cependant un sacrifice à faire pour le bien de tous et la mesure est respectée. Nous sommes tous aussi très admiratifs face à nos professeurs qui arrivent à garder le masque la journée entière, d'autant plus que pour parvenir à capter notre attention, il leur faut souvent parler haut et fort à travers ce bout de tissu.

Seuls nos professeurs sont autorisés à toucher les poignées de portes pour ouvrir et fermer les salles de classe. Ils disposent de chiffons et de spray désinfectant pour nettoyer l’ordinateur de la salle, le tableau et le bureau avant de commencer le cours. Les étudiants sont priés de garder la même place tous les jours : nos bureaux sont disposés à un mètre les uns des autres et nous évitons de les déplacer, y compris lors des travaux de groupe. 

Nous n’avons plus l’autorisation de déjeuner à l’école. Cette mesure est très controversée par les étudiants, contraints le midi de rentrer chez eux, de manger à l'extérieur ou de camper chez l’ami qui réside au plus près. Mais si certaines mesures nous semblent pénibles, nous les savons nécessaires : elles ont été prises pour le bien de tous, pour éviter qu'un cluster ne naisse dans notre école et que celle-ci soit contrainte de fermer. Nous voulons à tout prix éviter le retour de l'enseignement à distance.

Enfin, certaines mesures permettent d'éviter les croisements d'étudiants comme la sortie en décalé des classes lors des pauses.

Comment vivez-vous cette période ?

Etudiants, nous savons qu’il est essentiel de faire un effort et que le risque 0 n’existe pas. Si certains d'entre nous ont été testés positifs au Covid-19, se sont confinés et vont heureusement bien, grâce à nos efforts collectifs et quotidiens, nous avons jusqu'ici réussi à limiter les cas de contamination. Notre but est, d’une part, de poursuivre cette année d’études dans un cadre propice au travail et sécurisé et, d’autre part, de trouver notre stage de fin d’études, véritable clef d'entrée dans la vie professionnelle.

Nous croisons les doigts pour que la situation sanitaire s’améliore en France et dans le monde car nous voulons débuter notre carrière dans l'industrie hôtelière. Néanmoins, une chose est sûre : notre secteur est en pleine réflexion stratégique, il va s’adapter très rapidement aux nouvelles tendances du marché.

Rida LEBBOS

Étudiante 5e année - Vatel Lyon

 

Find your course in 3 steps

News
Coming events
4
December
Educational Fair Paris, France
Friday, 4 December 2020
10:00 – 18:00
Flèche suite
5
December
Open Day Nimes
Saturday, 5 December 2020
Flèche suite
5
December
Educational Fair Nîmes, France
Saturday, 5 December 2020
10:00 – 17:00
Flèche suite
5
December
Educational Fair Marseille, France
Saturday, 5 December 2020
09:30 – 17:30
Flèche suite
5
December
Educational Fair Besançon, France
Saturday, 5 December 2020
09:00 – 17:00
Flèche suite
Vatel serves cookies to analyse traffic to this site. Information about your use of our site is shared with Google for that purpose. Read moreOK