Notice: Undefined index: HTTP_ACCEPT_LANGUAGE in /var/www/vhosts/vatel.fr/httpdocs/index.php on line 11
Vatélien et entreprenariat
Vatélien et entreprenariat - Vatel

Vatélien et entreprenariat

Un MAXimum de qualité, un MAXimum de convivialité, un MAXimum de nouveautés : tels sont les objectifs du Vatélien Mathias Cadet pour l’ouverture de son 2e bistro connecté « Max à Table » à Bordeaux.

Retour

Comme Adrien Lanotte d’Hospitality On, Matthias Cadet (Bachelor Vatel Bordeaux– Promo 2008) est convaincu que le digital permet d’attirer les clients de plus en plus friands d’expériences multiples au restaurant. Dès 2014, il ouvre son premier bistro connecté avec la mise en place de tables interactives à disposition des clients pour effectuer leur commande et s’amuser en famille ou entre amis durant leur repas. Il continue sa success story avec un deuxième bistrot rue Saint-Pierre. Rencontre avec son co-fondateur et Vatélien : Matthias Cadet.

 

Le digital améliore l’interaction et la satisfaction des clients 

Face au développement de la livraison à domicile, faire sortir des personnes au restaurant reste une performance. À Bordeaux, le défi s’avère encore plus grand : les établissements de la capitale girondine jouissent d’une grande réputation auprès des Français. Leur nombre connait une progression exponentielle. Entre 2015 et 2016, 342 brasseries et autres bistrots se sont lancés dans l’aventure de la restauration bordelaise.

"La concurrence est rude "admet Matthias Cadet. Mais elle ne lui fait pas peur. Notre Vatélien installe sa seconde enseigne rue Saint-Pierre, réputée pour être le lieu le plus dense en terme de points de restauration. Marquer sa présence dans une zone de forte densité de restaurants caractérise une partie de la stratégie marketing du fast-good connecté. 

L’introduction du digital répond à une recherche de nouvelle activités et sensations en se rendant au restaurant. Le succès du concept SubliMotion le démontre’. Grâce aux tablettes, vous pouvez "jouer à puissance 4, voir des annonces de films "explique Matthias. "Quand vous venez pour la première fois, vous inscrivez votre email. Plus vous poussez la porte de "Max à Table", plus vous remportez des cadeaux "expose le fondateur. 

Matthias veut aussi proposer des événements récurrents et la première nouveauté est l’intégration d’une sonorisation dans ses établissements afin d’organiser des soirées blind-test.

Le digital autorise à toucher une clientèle plus large 

" Notre clientèle demeure familiale à 65%, nous attirons aussi des jeunes et des personnes plus âgées" déclare le propriétaire. Comme presque tous les Français accèdent à une connexion Internet, les deux associés créent en 2016 leur propre site de livraison, likeresto.fr pour atteindre un public encore plus large.

Le digital constitue un moyen efficace pour toucher tout le monde. Encore faut-il proposer des produits qui tiennent compte des évolutions alimentaires des Français. Ainsi, « Max à Table » propose des produits frais, des pains sans gluten et même un sandwich végétarien : le VégéMax. Les habitudes des Français évoluent chaque jour : 5% des Français sont 100% végétariens et 25% peuvent se passer de viande en tant que flexitariens selon un sondage Harris interactive de janvier 2017

« Max à table » étend son aura dans la capitale de la porcelaine : Limoges. Bientôt ouvert dans la ville de naissance de Matthias, cet établissement aura d’autant plus les reins solides.



Trouver ma formation en 3 étapes

Actualités
Focus